[Critique] Bestiarius – Starter Pack

Sorti en 2015, le manga Bestiarius ne cesse de faire parler de lui, il faut dire que l’auteur Masasumi Kakizaki a eu l’excellente idée de nous entraîner dans l’enfer de l’arène romaine à travers les yeux de plusieurs guerriers portant malgré eux sur leurs épaules le titre de bestiarius. Il fallait donc un jour ou l’autre que je craque sur ce manga de chez Kaze afin de découvrir cette oeuvre qui s’annonce comme dantesque. Allez, c’est parti une petite chronique sous le signe de la mythologie grecque.

Synopsis

Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes… Autant d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir la foule romaine avide de sang et son Empereur : Domitien.
Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “bestiarii”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zenon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers… et même contre l’Empire tout entier !

Bestiarius starter pack

Bestiarius - Starter Pack du manga

Bestiarius Starter Pack

Date de sortie : 25 octobre 2017
Prix : 13,99 euros
tome : Bestiarius, Vol. 1-Vol. 2-Vol. 3
Format : 12,7 x 18,2 cm
Genre : Heroic Fantasy

Des héros homériques s’invitent dans l’arène romaine

Masasumi Kakizaki nous plonge au Ier siècle après Jésus-Christ avec un contexte historique assez tendu où l’Empire romain domine complètement les terres.
Le premier tome nous met bien dans le feu de l’action avec deux histoires qui met en avant deux binômes hauts en couleur.
Ainsi voit-on Finn, le gladiateur aux cheveux or qui fut entraîné par le terrible Durandal, dernier survivant de la race des Wyvernes… puis Zénon, humain élevé dans les tréfonds du labyrinthe de Crète par le Minotaure et son fils Talos.
L’auteur nous plonge donc au coeur de la barbarie des jeux du cirque de la Rome Antique au travers de différents personnages et points de vue qui partagent bien sûr la même idéologie de survivre.
L’association entre humains et créatures légendaires marche à merveille à tels points que l’on se fait dès les premières pages happer par l’ambiance dramatique qui se dégage de ce manga.
Ce premier tome est un excellent moyen pour l’auteur de poser les bases de son monde au travers de ces deux histoires parallèles qui ont tout le potentiel pour être développées dans les tomes à venir.

Bestiarius Starter Pack

Tome 2 et 3 ouvre le bal d’un troisième arc captivant.

Le second tome nous permet découvrir de nouveaux personnages à l’instar d’Arthur qui vit une vie paisible auprès de ces amis Pan, Galahad et la jolie Elaine. Malheureusement, leur village va très vite se faire décimer par Lépide, le gouverneur de Britannia qui va en plus de ça faire prisonnière Elaine.
Arthur, Pan et Galahad comptent bien se venger de Rome et devenir de puissants guerriers afin de porter secours à leur ami. Mais pour cela, ils vont devoir trouver un maître qui sera capable de leur apprendre le maniement des armes. Vous l’aurez certainement compris, cette fois-ci Masasumi Kakizaki s’inspire de la légende d’Arthur pour nous livrer une histoire riche et totalement maîtrisée. Encore une fois, l’auteur excelle dans l’art de nous livrer une histoire qui s’imbrique totalement dans la continuité du premier tome.
En effet, on a le plaisir de retrouver le duo de choc Finn et Durandal et c’est donc Finn qui va avoir la lourde tâche de préparer nos trois amis dans leurs futures quêtes de sauvetage.

Bestiarius Starter Pack

Le parti pris de l’auteur est aussi de développer en même temps le destin d’Arthur, mais aussi celui Elaine qui vont tous les deux grandement évoluer jusqu’à des retrouvailles qui s’annoncent plus que mémorables.
En effet, le tome 3 met enfin en scène la confrontation tant attendue entre Elaine et ses anciens amis. Aussi déterminés que jamais, nos héros vont tout faire pour faire ressurgir les souvenirs enfouis d’Elaine.
Sans surprise, Masasumi Kakizaki excelle dans l’art de mettre en scène ses affrontements afin de captiver le lecteur durant toute la fin de ce troisième arc. Même si l’histoire peut parfois être prévisible, les détails et la finition des dessins permettent de nous immerger encore et toujours dans cette ambiance toujours aussi passionnante.
La fin de ce troisième arc se suffit à elle-même et du coup, je suis vraiment curieuse de découvrir comment l’auteur a continué de développer son histoire dans la suite de Bestiarius.

Masasumi Kakizaki nous livre une saga aussi épique que dantesque qui va ravir tous les fans d’Heroic Fantasy. Totalement maîtrisé, Bestiarius s’inscrit clairement comme une oeuvre dotée d’un potentiel énorme mais aussi d’un concept d’histoire liée fort original. Franchement si la suite de cette oeuvre ne s’essouffle pas, on tient là un des meilleurs mangas de ces dernières années.

Comments
  1. Avatar
    Tobogo t-shirt

    Je ne connaissais pas mais je suis déja fan du coup de crayon….magnifique!!!

  2. Avatar
    Jaina

    Hello, effectivement, la mise en scène et les dessins sont vraiment au top.

Leave a Comment

Catégories
DERNIERS TESTS
Test de Metro Exodus
  • 23 février 2019
Test de Kingdom Hearts 3
  • 11 février 2019
Test Resident Evil 2
  • 3 février 2019
Test Fitness Boxing
  • 2 janvier 2019
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...