[critique] Jagaaan T8, en route pour Deader Land

Aujourd’hui, je vous propose un petit tour d’horizon sur le 8e tome du manga Jagaaan de chez Kaze qui nous propulse au coeur de Deader Land.

Synopsis du Tome 8

Welcome to Deader Land ! Jagasaki et Belle sortent dans un parc à thème nocturne, réservé aux adultes. Morbides, immorales et violentes, toutes les attractions sont faites pour pousser les visiteurs à libérer leurs plus sombres instincts. Plongés dans la peau de démons, leur mission consiste à faire un maximum de victimes ! Les meilleurs challengers, seront invités à partager la table du maître des lieux… Mais tous ignorent que le parc dissimule un atroce projet, élaboré par des Détraqués !

Fiche technique

Titre: Jagaaan
Dessin :: Kensuke Nishida
Scénario :: Muneyuki Kaneshiro
Editeur VF: Kaze Manga
Genre: Seinen
Sortie : 3 Juin 2020

Welcome to Deader Land

Ce 8e tome est l’occasion de nous propulser au coeur d’un parc d’attractions sur le thème de l’horreur. Réservé strictement aux adultes, ce parc à thème à de quoi faire rêver sur le papier, mais en fait toutes les attractions sont là pour permettre aux visiteurs de se défouler et sans surprise à libérer leurs plus sombres instincts.

La première partie du tome met surtout en avant Airi qui continue à apprendre à vivre dans le corps d’une femme. L’auteur ne manque pas de développer encore plus ce personnage et en profite au passage pour mettre en place quelques scènes bien crues. Si le concept de ce personnage est intéressant, j’ai à l’instant T assez de mal à me projeter sur l’impact que Airi pourra avoir dans les tomes suivants.

Comme tout bon tome de Jagaaan qui se respecte, la suite du tome va être aussi explosive que violente. Sans surprise, le Deader Land regorge de dangers et de crapadingues et le seul but de ce lieu est de permettre aux humains de devenir des semis détraqués.

Jagasaki et Belle vont vite devoir faire face à Bluff, le terrible gardien du monde B de Deader Land. Et je dois dire que notre bon vieux Jagasaki va prendre très cher et il faudra l’intervention de Mikazuchi pour le sortir de ce pétrin. La fin de tome offre de très belles perspectives et nul doute que Jagasaki et ses amis ne sont pas au bout de leurs surprises.

Toujours aussi efficace, ce tome 8 de Jagaaan est l’occasion d’introduire un nouvel arc et de ce fait de nouvelles menaces qui laissent présager que du bon pour les tomes à venir. Si vous cherchez un manga bien déjanté, violent et parfois bien cru, vous pouvez clairement foncer tête baissée.

Leave a Comment

Catégories
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...