[CRITIQUE] Shibuya Hell T4: la mystérieuse princesse argentée

Aujourdh’ui, je vous propose de découvrir le tome 4 du manga déjanté Shibuya Hell de chez Pika Edition, un Seinen mettant en avant des poissons mangeurs d’hommes.

Synopsis

Je m’appelle Hajime Tsukiyoda et il y a une semaine à peine, j’étais encore un lycéen tout ce qu’il y a de plus ordinaire… Désormais, sous les ordres du furet de Shibuya et au côté d’une dizaine de survivants, je m’apprête à pénétrer dans la tour 009, devenue le nid des poissons mangeurs d’hommes et de leur femelle alpha. Capturer celle qui domine le groupe sera peut-être la clé de notre victoire. Une chasse chaotique et impitoyable s’engage entre nous et la mystérieuse “princesse argentée”…

Shibuya Hell tome 4

Date de sortie : 14 Octobre 2020
Format : 132 x 180 mm / 240 pages
Genre : Seinen

La traque de la princesse argentée

Shibuya Hell est clairement un manga qui ne passe pas inaperçu, son côté totalement déjanté et son univers ultra violent font de ce manga une excellente surprise. Pour ce tome 4, nos héros vont avoir fort à faire, en effet Hajime et le Furet ont la lourde tâche d’aller traquer la mystérieuse princesse argentée, un poisson que l’on a découvert dans le tome précédent. L’objectif de cette traque est bien sûr de la capturer afin de tenter de découvrir un remède au mystérieux mal qui touche Wanabee.

Une mission quasi suicidaire qui sans surprise va faire couler beaucoup de sang des deux côtés. Comme à son habitude, l’auteur arrive a vraiment bien gérer le rythme de son oeuvre en enchaînant les moments d’actions, de bravoure, de violence, mais aussi quelques moments d’accalmie qui ont l’avantage de développer encore plus certains protagonistes de son oeuvre.

Ces satanés poissons ont encore la fâcheuse tendance à nous surprendre et à s’adapter et franchement il me tarde toujours autant d’en apprendre beaucoup plus sur eux. En effet, si ce tome 4 est ultra généreux en action, la trame scénaristique n’avance pas assez à mon goût. Dans tous les cas, le plaisir de suivre Hajime et le Furet est bel et bien là et HIROUMI Aoi excelle toujours autant dans l’art de mettre en scène des morts bien violentes.

Avec ce tome 4, l’auteur se fait clairement plaisir avec un tome très bien rythmé et un final qui risque d’avoir de lourdes conséquences sur la suite de l’oeuvre.

Laisse un commentaire

Catégories
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...