Test de DOOM

test-Doom-PS4-One-3

Fiche technique

Editeur : Bethesda Softwork
Développeur : Id Software
Sortie France : 13 mai 2016
Genre(s) : FPS
Classification : +18 ans
Mode(s) : Jouable en solo | Multi en ligne

Test de Doom

Reconnu comme étant l’un des premiers jeux à utiliser des graphismes en 3D, Doom revient sur le devant de la scène avec un reboot attendu par les fans de la franchise. Véritable figurine emblématique de cette époque, il a même donné son nom au style FPS avec le terme “DOOM-Like”. 23 ans plus tard, les fps sont devenus monnaie courante et il est temps de voir si ID Software a réussi son pari de faire du neuf avec du vieux.

Bienvenue en enfer

Quand on se lance dans l’aventure Doom, ce n’est pas pour sa trame scénaristique. Le pitch du jeu est juste un prétexte pour faire couler des litres et des litres de sang…

L’immense centre de recherche de l’Union Aerospace Corporation sur Mars est envahi par de puissants démons qui profitent d’un mystérieux portail pour envahir Mars. Votre mission est simple: exterminer tout ce qui bouge et fermer une bonne fois pour toutes ce portail…

Id Software a tout de même tenté de scénariser un peu la campagne solo, mais on a vraiment du mal à s’impliquer réellement dans celle-ci. Il faut dire que les quelques phases de cinématique n’apportent pas grand-chose…
Mais bon, soyons honnête, on n’est pas là pour ça, nous ce qu’on veut c’est de trucider et trancher du démon.

Les premières minutes de jeu donnent le ton avec une entrée en matière capable de faire pâlir le boucher du coin. Doom est bien de retour, explosage de crâne et de membres, notre space marine national va pouvoir s’en donner à coeur joie dans une campagne solo dotée d’une assez bonne durée de vie. Il faudra compter plus de 12h pour terminer le jeu lors de votre premier run.

Les fans de la série seront d’ailleurs ravis de retrouver les environnements de la saga tels que l’Union Aerospace Corporation, la surface de Mars et bien sûr les Enfers. Malheureusement si la magie opère bien lors des premières heures de jeux, un sentiment de redondance va commencer à apparaître lors de la seconde moitié du jeu. En effet, après votre premier passage en enfer, vous n’aurez plus d’effets de surprise en matière d’armes et de bestiaires…

test-Doom-PS4-One-4

Un carnage visuel

Sans surprise, le moteur graphique maison Id Tech fait des merveilles avec un rendu en 1080p – 60fps. Franchement, je ne m’attendais pas à ce que ce reboot de Doom soit aussi abouti d’un point de vue technique. Doom affiche des graphismes réalistes qui sont sublimés par certains somptueux effets de lumières. À cela s’ajoute une mise en scène totalement jouissive de la violence du titre qui donnera des frissons à tous les fans de cette licence.

Le level design est convaincant et c’est avec plaisir que vous allez redécouvrir les démons qui vous faisaient des misères en 1993. Même si certaines textures peinent à convaincre, on ne peut que féliciter le travail de titan Id Software qui nous livre un reboot de qualité d’un point de vue esthétique.

Dommage que les temps de chargement viennent trop souvent gâcher l’expérience du titre.

test-Doom-PS4-One-5

L’art de l’Extermination

Id Software a pris le parti de nous délivrer un reboot à la sauce old school. On retrouve donc une jauge de vie et de bouclier qui ne se restaureront que par le biais d’items récupérés sur le terrain. Dans ce monde infernal, pas de couverture pour vous protéger ni de pause pour vous régénérer et franchement ça fait du bien de retrouver les mécaniques originales du genre “Doom-like“.

Doom se veut être un fast-FPS, ce qui veut dire que notre personnage court tout le temps, d’ailleurs cela ne m’aurait pas dérangé que ses déplacements soient un poil plus rapides.
Autant Doom original avait un rythme effréné tout au long de l’aventure, autant ce reboot nous offre quelques moments de répit afin de reprendre nos esprits. Ce reboot est construit selon 2 phases: une phase dont votre seul but sera de survivre en dézinguant tout ce qui bouge (arène à monstre) et une seconde phase qui vous permettra d’explorer les niveaux.

On retrouve bien sur les mécaniques du 1er Doom, avec d’innombrables clés de couleurs à trouver pour pouvoir progresser dans les niveaux. D’ailleurs, je vous conseille de bien fouiller les niveaux qui regorgent de secrets et de clins d’oeil en tout genre.

Tous ces éléments font de Doom un vrai Doom qui va ravir les vieux de la vielle. Nerveux, survitaminé, ultra violent, Doom nous livre un gameplay Old School qui ne vous laissera aucun répit lors des phases de combats.

test-Doom-PS4-One-6

Finish Him

Les amateurs de démembrements et autres explosages de crânes vont se faire plaisir avec l’apparition de Glory Kills qui sont des sortes de fatalities ultras violentes. Ces finish moves bien stylés se feront par le biais d’une simple pression lorsqu’un de vos ennemis clignotera. Aussi sublimes soient-ils, ces glory kills ont la fâcheuse de casser le rythme effréné du jeu.

Malgré cela, je ne peux que vous encourager à abuser de ces finish moves afin de faire apparaître un peu de vie…

test-Doom-PS4-One-9

Pimp My Gun

À cela s’ajoute aussi un système de personnalisation de votre équipement, mais aussi de votre armure. Ces fameux points d’améliorations seront indispensables pour survivre face aux hordes de démons qui vous feront face. Quel pied que de décimer la vermine démoniaque à coup de tir explosif du shot gun.

Pour finir, on note aussi l’arrivée de runes qui vous donnera accès à des bonus comme le fait d’absorber à distance les objets sur le terrain. Ces fameuses runes seront accessibles par le biais de défis présents dans les niveaux du jeu.

test-Doom-PS4-One-8

Un Multi qui manque de Punch

Si la campagne solo se démarque par sa nervosité, il est regrettable de voir que le multi n’est vraiment pas à la hauteur. La faute à des affrontements mous du genou et à des maps qui peinent à convaincre. Et ce n’est pas les 8 modes de jeux qui vont changer la donne. On est très très loin de ce que pouvait proposer le légendaire Quake 3 Arena à son époque.

La gestion des impacts est nulle et cela même si vous mettez un tir de roquettes à vos adversaires. C’est fou de voir l’écart entre le dynamisme du gameplay du solo et la mollesse du multi.
Les amateurs de skins pourront personnaliser leur armure avec des peintures, pièces d’armures et autres signes distinctifs de victoire.

La présence d’une rune spécifique dans les maps vous permettra d’incarner un démon surpuissant et donc de décimer assez facilement l’équipe adverse. L’idée est bonne, mais cette fonctionnalité est beaucoup trop forte à l’heure ou j’écris ce test.

Le créateur des enfers

Id Software a eu l’excellente idée de gonfler la durée de vie du soft en introduisant un éditeur de jeu très complet et facile à prendre en mains. À vous de faire preuve d’imagination en utilisant les fonctionnalités du SnapMap pour créer des cartes et modes de jeu avant de les faire partager avec les autres joueurs.

Vu toutes les possibilités de ce mode de jeu, je peux vous garantir que celui-ci sera beaucoup plus intéressant que le mode multi…

test-Doom-PS4-One-7

LES PLUS

[list type=”check”]

  • La direction artistique
  • 1080p – 60fps
  • La campagne solo
  • Durée de vie
  • Le Snapmap
  • L’upgrade des armes
  • Un vrai Doom

[/list]

LES MOINS

[list type=”delete”]

  • Scénario
  • Temps de chargement
  • Le Multi

[/list]

divider-test

Jouissif de par la nervosité de ses affrontements, ce reboot de Doom nous livre une campagne solo qui est un bien bel hommage aux FPS Old School. Totalement décomplexé et déjanté, Doom se révèle être un parfait défouloir où la moindre erreur amènera une mort certaine. Malgré toutes ses bonnes intentions, le multi n’est vraiment pas à la hauteur de ce que l’on pourrait attendre d’un fast-FPS. Heureusement Id Software rattrape le coup avec un concepteur de carte bien fun et addictif…

14
————
20

Comments
  1. yoyo

    Coucou Jaina,
    enfin!!! De tout les tests c’est le tiens que j’attendais! (normal vu la qualité)
    Sans surprise c’est un excellent article (et test du coup), comme pour Uncharted 4 tu m’a donné envie d’y jouer ^^
    Je trouve que tes tests sont vraiment très très bien écrit, rien a redire, tu es ma blogueuse préféré, et de loin!

  2. Jaina

    Salut Yoyo, ça fait bien plaisir de te voir aussi fidèle à mon blog et merci pour ce commentaire. Je te conseille de le prendre d’occasion vu que le multi est pas top, tu risques de le trouver facilement.

  3. yoyo

    Si je suis fidèle a ton blog c’est parce que tu fait des articles de qualité, et surtout ton blog n’est pas un énième “clones” comme on en voit trop souvent, c’est ça que j’aime, c’est vraiment ton blog a toi.
    Continue dans cette voie là et tu ira loin, en tout cas je te supporte dans ton blog (je sais pas si c’est clair), tu fait un boulot formidable.

    Oh et pour Doom je vais suivre ton conseil et attendre de le trouver en occaz’, merci du conseil (encore une autres de tes qualités que j’admire)

  4. Jaina

    Le but de ce blog est vraiment de faire partager mes passions et tout ce qui gravite autour de mon univers. Du coup, j’aime prendre le temps de peaufiner mes unbox et mes tests ,)

  5. Tetsu

    Salut Miss, franchement tes tests sont vraiment cools. Tu m’as donné envie de me laisser tenter par ce reboot de Doom.

Leave a Comment

Catégories
DERNIERS TESTS
Test de Metro Exodus
  • 23 février 2019
Test de Kingdom Hearts 3
  • 11 février 2019
Test Resident Evil 2
  • 3 février 2019
Test Fitness Boxing
  • 2 janvier 2019
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...