Platinum End : la nouvelle série du duo légendaire de Death Note

Après le succès de Death Note et Bakuman, tout le monde attendait le grand retour du tandem de choc Tsugumi Ohba/Takeshi Obata. C’est maintenant chose faite avec le nouveau seinen Platinum End. Édité par Kaze manga depuis mai 2016, ce manga a la lourde tache d’arriver à la hauteur et même de tenter de surpasser Death Note. Après 4 tomes déjà sortis, j’ai décidé de vous faire une petite chronique de ce manga sous le signe des anges.

Synopsis

Mirai, un jeune homme qui a perdu tout espoir en la vie, est sauvé par un ange alors qu’il tente de se suicider. Mais cette rencontre fatidique pourrait bien le plonger dans un désespoir plus profond encore…
Takeshi OBATA et Tsugumi OHBA nous livrent un thriller sombre mettant en scène anges et humains autour d’un thème qui leur est cher : la frontière délicate entre le Bien et le Mal.

Platinum End

Fiche technique

Titre: Platinum End
Dessin :: Takeshi Obata
Scénario :: Tsugumi Ohba
Editeur VF: Kaze Manga
Collection: Seinen
Genre: Thriller
Origine: Japon – 2015

Pour le moment, il n’y a que 4 tomes sortis en France, le tome 5 de Platinum End débarquera chez nous le 1 Juin 2017.

Platinum End

DERNIER PARU

Platinum End
A PARAITRE

Platinum End

Platinum End

Platinum End

Platinum End

L’art de sublimer les anges selon Takeshi Obata

Sans surprise, Obata prouve encore une fois sa maîtrise du dessin dès la couverture des 4 premiers tomes de Platinum End. C’est toujours autant un plaisir de découvrir le style graphique de ce mangaka si talentueux.
Obata réalise un découpage relativement efficace, les scènes d’actions ne sont pas en reste et j’adore toujours autant le design  des anges que l’on découvre au fur et à mesure dans le manga. Obata prend un malin plaisir à mettre en scène les différents contrastes représentant la notion de bien et de mal tout comme celle de l’ombre face à la lumière.

Platinum End

Succéder à dieu par Tsugumi Ohba

Côté scénario, le manga commence de façon très classique, on se retrouve en effet en présence de Mirai, un adolescent mal dans sa peau qui a décidé de mettre fin à ses jours. Heureusement pour nous, tout va très vite s’accélérer avec la découverte de la sublime ange Nasse.
L’occasion pour nous de découvrir le concept du manga qui je dois dire est fort original. En effet, Mirai fait partie de 13 humains élus qui ont chacun été choisis par un ange afin d’être peut-être celui qui succédera à Dieu.
Platinum End tire encore plus son épingle du jeu avec un système de rang parmi les anges qui a l’avantage de pimenter encore plus le concept du scénario. En effet en fonction du rang de l’ange, l’humain sélectionné aura donc plus ou moins de pouvoir.

Platinum End

Mirai, le personnage principal est assez veinard étant donné que la belle Nasse est un ange suprême ce qui implique qu’il a en plus des ailes, la flèche rouge, mais aussi la terrible flèche blanche.
D’ailleurs, parlons un peu des différents pouvoirs, très utiles, les ailes permettent à leurs possesseurs de se déplacer en volant à une vitesse incroyable à tels points que les autres humains normaux ne peuvent pas les voir.
La flèche rouge quant à elle sera fort utile pour qu’une personne tombe follement amoureuse pendant 33 jours de la personne qui a lancé cette fameuse flèche.
Et on termine en beauté avec la terrible flèche blanche qui est létale, dès qu’elle touche quelqu’un c’est la mort immédiate sans aucune souffrance.

Platinum End

Assez vite, le manga va prendre une tournure sous forme de Survival, avec un humain qui compte bien devenir le prochain dieu en se débarrassant purement et simplement des autres candidats. Ce côté survival est encore une fois un thème relativement classique.
L’énorme défaut de Platinum End à l’heure actuelle est son personnage principal qui est ultra lisse et sans aucun charisme. On est très très loin du personnage de Light Yagami de Death Note. Idem pour le personnage de Saki, il faudra en effet attendre le quatrième tome avant que Tsugumi Ohba développe ce personnage secondaire de Platinum End.
Côté personnage, le gros point fort est à mes yeux le personnage de Mukaidô qui a apporté un énorme vent de fraîcheur à l’histoire dès son arrivée à la toute fin du tome 2. Du coup la première partie du tome 4 est un pur régal avec un sublime affrontement où Mirai va enfin nous vendre du rêve face au terrible Metropoliman.

Platinum End

Metropoliman est d’ailleurs un personnage assez intéressant, petit à petit on commence à comprendre pourquoi il compte tant décimer les autres candidats afin de devenir le prochain Dieu.

Contrairement à Death Note qui commençait sur les chapeaux de roues, Platinum End prend le temps de se mettre en place doucement. La force de ce nouveau manga du tandem de choc Tsugumi Ohba/Takeshi Obata est clairement dans le concept scénaristique de base de celui-ci. Les anges sont sublimes, mais Mirai le protagoniste principal de l’oeuvre est un peu trop lisse à mon goût. J’espère donc que Tsugumi Ohba va prendre le temps de travailler bien ce personnage qui se révèle malgré tout fort intéressant lors de son affrontement avec Metropoliman au début du tome 4. Dans tous les cas, il me tarde de découvrir la suite et surtout les autres élus que l’on n’a pas encore vus pour le moment. Je suis certaine qu’il risque d’y avoir bien pire que Metropoliman…

Leave a Comment

Catégories
DERNIERS TESTS
Test de Devil May Cry 5
Test de Metro Exodus
  • 23 février 2019
Test de Kingdom Hearts 3
  • 11 février 2019
Test Resident Evil 2
  • 3 février 2019
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...