Test Battlefield 1

Battlefield 1

Fiche technique

Editeur(s) / Développeur(s) :  Electronic Arts | Dice
Sortie France : 21 Octobre 2016
Genre(s) : FPS
Classification : 18 ans
Mode : Jouable en solo | Multi en compétitif

Test Battlefield 1

À l’heure où la plupart des FPS se focalisent sur des guerres technologiques à coup de renforcements cybernétiques, les équipes de Dice ont eu l’excellente idée de nous faire vivre un grand retour aux sources avec Battlefield 1. Pari audacieux de la part des équipes de développement avec enfin un jeu qui se focalise sur la Première Guerre mondiale. Si l’idée de base est alléchante, il est temps de découvrir si ce contexte historique apporte réellement un plus à la licence.

5 récits de guerre

Avant de vous lancer tête baissée dans le monde multi du jeu, je ne peux que vous conseiller le mode solo du jeu qui malgré sa durée de vie est une excellente expérience. Le mode solo est découpé sous forme de récits de guerre axées sur différents protagonistes, chacun ayant sa propre histoire spécifique. Ce découpage du mode solo est ultra judicieux, car il a l’avantage de nous faire découvrir de multiples facettes de la Première Guerre mondiale.

En plus de nous faire découvrir certains évènements de la Grande Guerre, certaines de ces histoires se focalisent dans leurs narrations sur des types de véhicules. Je pense notamment à “Des amis haut placés” et “Dans la boue et le sang” qui en plus de nous apprendre le maniement de ces véhiculent, sont vraiment excellentes.

Ces 5 arcs narratifs apportent une échelle humaine fort intéressante à la licence, on regrettera tout de même l’absence totale de soldats français et russe. C’est tout de même un comble vu le nombre de victimes qu’a fait la Grande Guerre sur ces deux camps. De plus, l’ajout de cinématique apporte un plus émotionnel en impliquant réellement le joueur dans le solo de Battlefield 1.

Cerise sur le gâteau, un des récits de guerre sera l’occasion d’incarner une rebelle arabe présentée comme le bras droit de Lawrence d’Arabie dans une histoire qui ne vous laissera pas de marbre.

Malgré sa durée de vie assez courte (6h), le mode solo de Battlefield 1 est une excellente surprise qui laisse présager que du bon pour le multi…

Battlefield 1

L’art du Frostbite 3

Sans surprise, Dice nous prouve encore une fois leur grande maîtrise du moteur Graphique Frostbite 3 avec des environnements à couper le souffle. Et là, je peux vous dire que vous allez en prendre pour votre grade mes loulous. Même si Dice nous avait déjà impressionné avec les graphismes de Star Wars Battlefront, on ne peut que saluer le travail de malade réalisé sur les différents effets de lumière et de particules qui nous immergent au plus profond de la Grande Guerre.

La météo dynamique apporte ce petit plus qui changera totalement la vision du jeu, mais le plus impressionnant reste la gestion de la physique des impacts des balles et bombes sur les environnements. Quelques minutes passées au front nous suffisent pour apprécier le changement radical de la topologie des lieux visités.

Il ne faut pas non plus oublier l’ambiance sonore qui enfonce encore plus le clou d’un point de vue immersif avec des musiques orchestrées de façon magistrale. La Première Guerre mondiale prend vie sous nos yeux dans un ballet d’explosions, de gaz moutarde qui nous flatte continuellement la rétine. J’avoue le choix de la Première Guerre mondiale apporte un énorme plus à la franchise Battlefield.

Battlefield 1

Battlefield 1

Avoir la classe

Sans surprise, on se retrouve en terrain connu avec les classes qui ont fait le succès des volets précédents. Assaut, Médecin, Éclaireur et Support ont été un peu remaniées afin de coller au mieux avec le thème historique du jeu. Vous n’aurez que l’embarras du choix pour faire des carnages lors de vos parties endiablées.

L’ajout le plus judicieux reste à mes yeux le fait d’avoir une classe spécifique pilote afin de limiter le côté taxi des véhicules terrestres et aériens. Pour le reste, j’ai une légère préférence pour la classe assaut qui sera fort utile pour gérer les véhicules adverses.

Première guerre mondiale oblige, la baïonnette est de la partie avec une charge à coup de grand cri de guerre afin de tenter d’empaler comme il se doit un adversaire. Voilà un acte héroïque qui sera terminera souvent par une mort certaine, il faut dire que foncer tête baisser face à un adversaire armé, c’est aussi couillu que kamikaze.

Le fameux Gaz Moutarde sera comme à son époque une véritable plaie tant il impacte sur le gameplay du jeu. Par chance, votre masque à gaz vous permettra de survivre un peu sous peine de bien gérer le fait d’avoir une visibilité réduite. Sinon, les pyromanes en herbe se feront un plaisir de lâcher les grenades incendiaires dans les tranchées ennemies.

Même le système de marquage de cible a été revu avec ciblage qui vous demande d’être vraiment précis pour marquer les troupes adverses. Les médecins étant indispensables sur le terrain, Dice a eu la bonne idée de notifier leurs présences afin de savoir si vous avez des chances de vous faire réanimer ou pas.

Très équilibrées, ces différentes classes offrent un plaisir de jeu indéniable pour la plupart. Du fait de la Première Guerre mondiale, Dice a dû faire quelques concessions pour rendre ses affrontements nerveux tout en étant fidèle à la thématique. La mayonnaise prend bien à tels points qu’on a parfois l’impression d’assister à des affrontements de la Seconde Guerre mondiale.

Battlefield 1

L’élite de la classe

Par chance, vous tomberez peut être sur l’une des 3 classes d’élite qu’il est possible de loot sur-le-champ de bataille au cours de vos parties. Comme on s’y attendait, ces 3 classes seront l’occasion de renverser un peu la balance avec notamment la Classe d’élite sentinelle armée de sa mitrailleuse automatique refroidie par l’eau qu’il utilise au jugé et son armure blindée.

Si vous faites face à ces classes, il vous faudra bien ruser pour ne pas mourir dans d’affreuses souffrances.

La guerre selon 9 maps

D’un nombre de 9, les différentes maps du jeu ne sont pas en reste avec des environnements prenant place en France, Italie, mais aussi au Moyen-Orient. Autant de cadres allant du désert, aux magnifiques Alpes vénitiennes, en passant par les terribles tranchées de Saint-Quentin. Un voyage visuel, mais aussi l’occasion d’apprécier comme il se doit le Level design de ces environnements qui s’adapte parfaitement aux différents modes de jeu.

Bien sûr certaines maps sortent vraiment du lot avec une ambiance et une construction qui sied à la perfection avec la Première Guerre mondiale.

Battlefield 1

Frag me, I’m famous

Côté modes de jeu, on est bien loti avec le classique, mais tellement efficace mode conquête qui reste à mes yeux un must have tant il est jouissif. Domination et ruée restent aussi toujours aussi agréables, c’est surtout le mode Team Deathmatch qui peine encore et toujours à convaincre.

Battlefield 1 est aussi l’occasion de découvrir un nouveau mode de jeu intitulé Opérations. Sorte de mix entre le mode Domination et RuéeOpération vous promet de vivre une partie durant plus de 1 heure. Dans celui-ci, chacune des maps est divisée en secteur qu’il vous faudra soit attaquer soit défendre au péril de votre vie. Sachant que le nombre de spawn des attaquants est limité, je peux vous garantir que ce mode de jeu est une excellente réussite, car il apporte un côté scénaristique fort intéressant aux affrontements.

Chaque secteur dispose de sa topologie propre, de ses points stratégiques et d’un certain nombre d’objectifs à capturer ou à défendre. De ce fait, chaque manche est véritablement unique et différente des autres. Si les défenseurs ne parviennent pas à garder le contrôle d’une carte, l’Opération ne prend pas fin pour autant et même en perdant certains secteurs, les joueurs peuvent toujours renverser le cours de la bataille grâce aux imposants mastodontes.

Même s’il est fun et original, le mode pigeon de guerre n’est pas à la hauteur face aux autres modes de jeu. Pour infos, dans ce mode de jeu, les deux équipes tentent d’utiliser des pigeons messagers pour demander des tirs d’artillerie sur l’ennemi.

LES PLUS

[list type=”check”]

  • La campagne solo
  • Le cadre historique
  • Le moteur graphique
  • La bande-son
  • Météo dynamique
  • Les classes pilotes
  • Les maps multijoueurs

[/list]

LES MOINS

[list type=”delete”]

  • Mode solo trop court
  • Pas de 1080p sur console
  • Pas d’armée Française ni Russe

[/list]

divider-test

Doté d’une réalisation et d’une ambiance à couper le souffle, Battlefield 1 est un excellent FPS. Pari réussi haut la main de la part de Dice, avec un mode solo qui malgré sa courte durée de vie reste une valeur sûre. Pour le reste, le mode multi est une tuerie dans tous les sens du terme, un jeu à consommer sans modération. Allez soldat, que le gaz moutarde s’abatte sur-le-champ de bataille…

17
————
20

Comments
  1. Avatar
    Genji

    Super test.
    Après 30 heures de jeu, je reste encore bluffé par l’ambiance sonore du jeu. Elle est vraiment épique !

  2. Avatar
    Jaina

    Salut Genji, c’est clair l’ambiance est à couper le souffle. ça fait tellement plaisir de voir un Battlefield aussi bon que celui-ci

Leave a Comment

Catégories
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...