Test de Far Cry 5

Fiche technique
Editeur(s) / Développeur(s) :  Ubisoft
Sortie France : 27 Mars 2018
Genre(s) : Action | FPS
Mode : Jouable en solo | Multi
Classification : +18 ans

Test de Far Cry 5

Après son retour à l’âge de pierre avec Primal, la licence Far Cry signe un nouveau comme-back dans un cinquième opus qui a l’ambition de dépoussiérer un peu les mécaniques de la licence. Après l’Himalaya dans Far Cry 4, Ubisoft a fait le choix de mettre en avant le Montana et plus particulièrement Hope County qui est en proie à une secte fanatique prêchant la fin du monde. Il est maintenant temps de tester sa foi afin de voir si Far Cry 5 tient vraiment toutes ses promesses.

Loué soit le Seigneur

Bienvenue à Hope County, dans le Montana, patrie d’une secte fanatique prêchant la fin du monde, que l’on appelle Eden’s Gate, et qui menace la liberté de la communauté. L’ombre de Joseph Seed et de tous ses tarés de fanatiques plane sur cette région fictive du nord des États-Unis. Comme à son habitude, Ubisoft n’a pas manqué de vous faire vivre dès les premières secondes une scène d’introduction qui donne clairement le ton et qui va sans surprise très mal tourner pour vous et vos pauvres acolytes.
Même si Vaas avait clairement marqué les esprits dans Far Cry 3, Joseph Seed le gourou de la secte compte bien marquer l’histoire des grands méchants de la licence. On peut saluer la prise de risque de la part d’Ubisoft de nous livrer une thématique scénaristique qui s’ancre bien dans l’actualité.
Au fil des heures, on a tout de même l’impression que Ubisoft n’est pas allé à fond dans ce contexte de crise sous forme d’une secte prête à tout pour voir arriver la fin du monde.
L’un des points positifs de ce cinquième opus, c’est que votre périple pour mettre en place la rébellion vous permettra de rencontrer les 3 généraux de Seed avec sa soeur FAITH et JOHN et JACOB, ses deux frères. Malgré le charisme totalement maîtrisé de Joseph, le reste de la famille est clairement à la hauteur du gourou de cette secte.

Test De Far Cry 5

Si on fait abstraction de la présence des fanatiques omniprésents, la région de Hope County nous permet de nous plonger totalement en plein coeur du Montana. Votre immense terrain de jeu est découpé en trois grosses régions qui correspondent aux territoires des trois généraux de Joseph. Avant de pouvoir affronter le gourou de la secte, vous allez devoir éliminer la présence des fanatiques dans ces trois régions. Point positif, vous aurez la possibilité de vous occuper de ces régions dans l’ordre que vous voulez. Voilà une bien belle façon d’impliquer un peu plus le joueur dans cette histoire.
Même si l’histoire reste tout de même un peu édulcorée, Far Cry 5 se rattrape haut la main avec un final qui rentrera dans l’histoire de la licence.

Test Far Cry V

Un petit paradis visuel

Techniquement Far Cry 5 tient assez bien la route, le jeu nous livre une région fictive du Montana crédible et cohérente. Vastes champs, plaines, forêts denses, vallées rocheuses, immenses lacs, Hope County est clairement un petit paradis sur terre. Sans armes, sans indications, Ubisoft nous jette sans filet dans cette région du nord des États-Unis.
C’est surtout par le biais de son écosystème totalement autonome que cette région devient encore plus crédible à nos yeux. En effet, les animaux sauvages ne manqueront pas de vous rappeler qu’ils sont clairement eux aussi des acteurs importants de votre aventure biblique.
Comme pour les épisodes précédents, ce cinquième opus de Far Cry souffre d’un peu de clipping et certaines textures peine encore à convaincre.
Mis à part cela, les effets métrologiques et le cycle jour nuit renforce encore plus l’immersion dans Hope County. Qui n’a jamais rêvé de ce poser devant un sublime coucher do soleil en plein coeur du nord des États-Unis.

Test Far Cry V

Vers un nouvel avenir

Même s’il ne révolutionne en rien le concept même de la licence, ce Far Cry 5 compte bien dépoussiérer un peu le concept de ses prédécesseurs. Cela commence par une interface totalement épurée sans carte ni fioriture, mais aussi par l’absence totale de tour à escalader afin de trouver tous les points stratégiques des régions à libérer du joug des généraux de la secte.
Cette nouvelle approche permet aux joueurs de découvrir Hope County au fil de son aventure en discutant avec des civils de tous horizons, regardant des panneaux, des documents…
Malgré ce petit changement sur le fond, manette en mains on se retrouve vite avec les bases instaurées dans les précédents opus. Entre les avant-postes à conquérir, les otages à libérer, des structures à faire péter, des convois à intercepter et j’en passe et des meilleures, on ne va pas se mentir, on est clairement en terrain connu. Pour le coup, encore une fois la prise de risque de la part d’Ubisoft est clairement minimale, on peut considérer que les développeurs ont juste réalisé un petit lifting de leurs licences.

Test de Far Cry 5

Libérez Hope County en bonne compagnie

A partir du moment où vous aurez terminé la phase d’introduction de Far Cry 5, vous pourrez à tout moment tenter de libérer les citoyens d’Eden’s Gate en coop, en invitant un ami à devenir votre partenaire afin de faire des carnages dans cette secte de taré. Déjà fort agréable en solo, Far Cry 5 prend encore plus d’ampleur en coop en compagnie d’un de vos amis.
Bien sûr, les amateurs d’expérience solo pourront à tout moment désactiver la fonction permettant de jouer en coopération.
S’ajoute à cela la possibilité de recruter certains des citoyens libérés en tant que mercenaire pour vous épauler lors de votre périple. On ne va pas se voiler la face, ce cinquième volet ne déroge pas à la règle de ses prédécesseurs en nous livrant une IA ennemie et alliée avec des comportements toujours aussi anecdotiques.
En plus des mercenaires recrutés, vous pourrez aussi compter sur la présence d’experts plus ou moins forts selon la situation. Par exemple, les amateurs d’attaques aériennes prendront un malin plaisir à user de la force du pilote d’avion Nick Rye. Pour ma part, j’ai sans surprise beaucoup joué en compagnie de Boomer le chien, mais aussi plus tard avec le redoutable couguar Pepêche.
Franchement, ce système de mercenaires et d’experts est assez bien pensé à tels points que l’on prend plaisir à imaginer l’approche la plus adéquate en fonction de la situation.

Test de Far Cry 5

Un arsenal complet et exotique

Dans ce monde gigantesque, vos limites et votre créativité seront mises à rude épreuve contre l’ennemi le plus puissant de Hope County. Heureusement, vous pourrez compter sur un arsenal bien complet reprenant les différents types d’armes à feu, les amateurs de spectacle pyrotechnique ne manqueront pas d’user d’explosif en tout genre. L’occasion pour nous d’apprécier le travail dynamique du feu sur la faune et la flore environnante.
Comme ses prédécesseurs, votre avatar sera doté d’un arbre de compétence bien complet vous permettant de débloquer de nouvelles capacités et donc d’optimiser au mieux votre expérience au coeur de cette magnifique région du Montana.
Vu la taille plus que conséquente de votre terrain de jeu, Ubisoft n’a pas oublié de nous permettre d’utiliser un nombre assez conséquent de véhicules en tout genre. Hélicoptère, Pick-up, Buggy, Hydravion, tout a été pensé pour nous faire pleinement profiter de votre séjour dans le Montana.

Test de Far Cry 5

Far Cry Arcade

Afin de bien gonfler la durée de vie de votre expérience de jeu, Ubisoft a introduit le mode Far Cry Arcade se matérialisant par le biais de bornes d’arcade. Far Cry Arcade est en fait une mode de jeu communautaire vous permettant par exemple de concevoir des map de A à Z. Et je peux vous dire que cet éditeur de cartes est vraiment bien fourni à tels points que l’on peut se prendre au jeu de ce concept de construction.
En solo ou en coop, vous aurez que l’embarras du choix pour vous défouler dans des modes de jeu divers et variés.

LES PLUS

– La région de Hope County
– Un méchant bien charismatique
– Le mode coopération
– Le mode Arcade
– Les mercenaires et experts
– Un final à fort impact
– Liberté d’approche

LES MOINS

– Une IA aux fraises
– Peu d’évolutions
– Scénario edulcoré

divider-test

Malgré un début fort accrocheur, Far Cry V ne sort jamais des sentiers battus et ce n’est pas les quelques ajustements qui vont révolutionner la licence. Ubisoft a pris le parti de garder l’essence même de la licence afin de nous livrer un épisode qui manque clairement de prise de risque. Malgré cela, le casting du jeu et le cadre idyllique de Hope County ont tout de même assez d’arguments pour nous livrer une expérience de jeu bien efficace. Espérons tout de même que les prochains volets signeront enfin le renouveau de la licence.

15
————
20

Leave a Comment

Catégories
DERNIERS TESTS
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...