Test Demon’s Souls

Demon’s Souls

Fiche technique
Editeur : PlayStation / Bluepoint Games
Sortie France : 19 nov. 2020
Genre(s) : Action RPG / Die and Retry
Classification : 18 ans

Test de Demon’s Souls

Sorti en 2009 sur PS3, Demon’s Souls est un titre qui a énormément influencé l’industrie vidéoludique avec son style mettant en avant un gameplay aussi exigeant que punitif. 11 ans plus tard, Bluepoint Game a la lourde tâche de créer le remake de ce monument du jeu vidéo. Après nous avoir fait rêver avec leur remake de Shadow of The Colossus, les équipes de Bluepoint seront-elles à la hauteur pour faire de ce remake le fer de lance de la PS5.

Bienvenue dans le royaume de Boletaria

Demon’s Souls nous propulse dans le royaume de Bolateria en proie à l’apparition d’une épaisse brume rempli de créatures cauchemardesques ayant soif d’âmes humaines. Désormais coupée du monde extérieur, Bolatéria a besoin de la venue d’un Guerrier solitaire afin de terrasser l’ancien et de ce fait libérer le royaume.

Passé une première intro mettant en avant le contexte du jeu, le joueur va assez vite se retrouver en plein coeur de ce royaume rempli de dangers en tout genre. Avant de plonger dans l’horreur et la souffrance, vous risquez de passer un bon moment sur l’éditeur de personnage qui est vraiment bien complet, c’est à ce moment-là que vous aurez la lourde tâche de choisir votre classe. Comme pour l’épisode original, il y en a pour tout les styles de jeu et pour le premier run, de mon côté j’ai opté pour la classe classique Chevalier qui est une bonne entrée en matière.

Les classes définissent une approche et l’acquisition d’âme vous permettra bien sûr de faire évoluer votre personnage comme bon vous semble.

Recréé de A à Z, ce remake de Demon’s Souls reprend totalement l’ADN du jeu original avec une construction et un level design beaucoup plus linéaire par rapport aux autres jeux récents reprenant le genre des Souls. Au vu de l’ambiance et de la qualité de la direction artistique, je peux vous garantir que le côté linéaire ne sera pas un frein lors de votre voyage dans Boletaria.

La claque Next Gen

Bon pas la peine de passer par quatre chemins, Bluepoint Game é réellement fait un véritable travail d’orfèvre avec ce remake. Techniquement le titre fait très mal et on est véritablement face à des textures dont certaines sont criantes de vérité. Si vous souhaitez goûter aux joies de la Puissance de la PS5, Demon’s Souls est clairement une excellente entrée en matière.

De plus, le titre a été retravaillé d’un point de vue chromatique ce qui a le mérite d’encore plus sublimer le royaume de Bolateria. Sans mentir, vous risquez de souvent rester époustouflé devant la finesse des détails, des jeux de lumière, de particules sans parler des immenses boss qui vous feront face.

Comme la grande majorité des jeux Next Gen, les joueurs auront le choix entre deux modes graphiques.
– Mode Cinématique (4K native, 30fps)
– Mode Performance (4k dynamique, 60 fps)

Vu le côté intransigeant du gameplay, je vous conseille de profiter de l’expérience en mode Performance qui souffre d’aucune chute de framerate.
Le SSD fait aussi très bien le job avec des voyages rapides qui n’ont jamais aussi bien porté leur nom.

Si Bluepoint Game n’a ni touché au gameplay, ni à la difficulté du titre, les développeurs se sont bien fait plaisir en retravaillant toutes les animations du titre. Ces nouvelles animations renforcent encore plus l’immersion dans ce titre synonyme de souffrance absolue.

Malgré tout ce remake de Demon’s Souls souffre de quelques petits soucis techniques comme la caméra qui peut être capricieuse dans des lieux exigus et on aurait aussi grandement apprécié une meilleure utilisation de la DualSense. En effet, si les vibrations haptiques font assez bien le job, il est fort regrettable que les gâchettes adaptatiques soient quasi aux abonnés absents.

Un gameplay exigeant et diablement addictif

Si sa construction reste assez linéaire, Demon’s Souls vous laisse le choix d’arpenter le royaume de Boletaria comme bon vous semble. En effet, le Nexus (Hub du jeu) vous permet d’accéder aux cinq différentes zones qui sont elles-mêmes découpées en sous-zone. Le Nexus sera la zone où vous reviendrez très fréquemment afin d’interagir entre les différents PNJ et de par la même occasion faire évoluer votre personnage.

C’est assez fou de se dire que c’est tout de même ce titre qui a posé les nombreuses bases qui ont fait le succès de tous les autres souls like. La gestion des âmes est toujours aussi frustrante étant donné que la moindre mort sera synonyme de perte de celle-ci à moins que vous parveniez à revenir sans mourir à l’endroit de votre précédente mort.

Demon’s Souls est un jeu qui se savoure, où l’on progresse lentement et que la voie du succès sera souvent synonyme de prudence et d’une gestion efficace de son endurance et de son équipement. La gestion d’encombrement et de poids de votre équipement sera primordiale afin d’optimiser au maximum la totalité de votre équipement.

D’ailleurs, ça fait plaisir de découvrir que les menus ont eux aussi subi un bon ravalement de façade. Même si le contenu reste chargé, l’experience globale reste beaucoup plus digeste et efficace que l’épisode original. Autre point positif, ce remake se démarque de son prédécesseur en vous offrant la possibilité d’envoyer automatiquement les objets trouvés dans le nexus lorsque votre équipement sera plein.

Le système de tendance sera aussi important à surveiller étant donné qu’il aura un impact direct sur le jeu. Pour la faire courte, la tendance des mondes dispose d’un système de graduation vers un côté clair et un côté obscur. Ce sont vos actions qui vont influencer la tendance des mondes sans les différentes zones du jeu.

Chacune des tendances a des effets positifs ou bien négatifs sur le monde en question. Par exemple lorsque vous évoluez du côté clair les ennemis sont moins puissants et vous donnent plus d’objets de soins tandis que du côté obscur, vous ferez face à des ennemis plus forts, mais ils vous donneront plus d’âmes en contrepartie. Ce système de tendance et de gestion de sa forme humaine est diablement addictif à tels points que l’on prend parfois plaisir de se suicider dans le nexus afin de perdre sa forme humaine.

Le multijoueur sera aussi de la partie avec la possibilité d’invoquer un joueur qui pourra vous être d’une aide très précieuse face à un boss. S’ajoute aussi à cela la possibilité d’envahir le monde d’un autre joueur que vous souhaitez attaquer afin de gagner encore plus d’âmes ou d’équipements.

LES PLUS

Une claque graphique
Une DA de folie
Bande sonores totalement maitrisée
Framerate ultra fluide
Le premier jeu Next Gen
Les vibrations haptiques

LES MOINS

Pas de Raytracing
Caméra parfois capricieuse en intérieur

Conclusion
  • 18Total Score

    Avec ce remake de Demon's Souls, Bluepoint Games est encore parvenu à créer un remake d'une qualité exemplaire. Sans jamais dénaturer l'épisode original, le studio a totalement sublimé le royaume de Bolétaria. Si vous êtes un amateur du genre Die and Retry et que vous souhaitez vivre une expérience next gen, ce remake de Demon's Souls est clairement le titre incontournable du Line up de la PS5.

    Comments
    1. Alucare

      j’ai connu le jeu avec des rediffs de streamer sur Youtube et il a l’air vraiment sympa mais bon dommage qu’il soit pas sur PC 🙁

    Laisse un commentaire

    Catégories
    Login
    Loading...
    Sign Up

    New membership are not allowed.

    Loading...