Test Detroit Become Human

Fiche technique
Editeur(s) / Développeur(s) :  Quantic Dream
Sortie France : 25 Mai 2018
Genre(s) : Aventure
Mode : Jouable en solo
Classification : +18 ans

Test de Detroit Become Human

5 ans après Beyond Two Souls, le Studio français Quantic Dream est de retour avec une nouvelle expérience narrative exclusive sur PS4. Doté d’une thématique pouvant sortir d’un épisode de Black Mirror, Detroit Become Human s’annonce être l’oeuvre la plus mature et la plus aboutie du studio français. Il est grand temps de pénétrer dans la métropole futuriste de Détroit en 2038 afin de voir si Detroit Become Human est à la hauteur des attentes des fans de ce studio.

Changer le destin des humains et des androïdes

Pour commencer mes loulous, ne vous inquiétez pas, il n’y aura aucun spoil lors de mon test, vous pouvez donc vous installer peinard pour profiter comme il se doit de mon test.
Le dernier né des studios Quantic Dream nous propulse en 2038 dans la ville de Detroit qui est redevenue une métropole dynamique grâce au déploiement d’androïdes de pointe dont la seule raison d’être est de servir l’humanité. En effet, l’entreprise Cyberlife a permis à Detroit de sortir de la crise avec sa production massive d’androïde plus vrai que nature.
Remplaçant les humains dans la plupart des tâches quotidiennes et métiers professionnels, les androïdes de Cyberlife sont à la pointe de la technologie. Sans surprise, le taux de chômage ne cesse de grimper en flèche et une certaine hostilité envers les androïdes commence à se faire ressentir.
S’ajoutent à cela quelques incidents orchestrés par des androïdes déviants qui semblent tout d’un coup capables de ressentir des sentiments humains. C’est dans ce contexte à la tension palpable que vous allez incarner tout à tour 3 androïdes aux destins qui va sceller d’une manière ou d’une autre le destin des humains et des androïdes…

Test Detroit Become Human

Le Soulèvement des machines

– Interprété par Bryan Dechart, Connor est un prototype avancé chargé d’enquêter sur des scènes de crime et de rétablir l’ordre public dans le tumulte de la métropole de Detroit. Vous allez avoir la lourde tâche d’aider la police de Detroit à traquer les déviants. Pour cela, vous allez devoir faire équipe avec Hank, un humain au caractère bien trempé et ayant un penchant pour la bouteille.
Markus (Jesse Williams) quant à lui est un androïde domestique qui prend soin d’un richissime vieil artiste infirme.
Kara (Valorie Curry) est un androïde domestique qui a pour mission de prendre soin de la petite Alice tout en s’occupant de toutes les tâches ménagères du quotidien.
D’un point de vue scénaristique, Detroit Become Human ne déçoit pas, les différents thèmes traités sont aussi matures que crédibles. L’expérience unique vécue pourrait être un long épisode de Black Mirror qui ne vous laissera que peu de répits. Comme pour l’excellent Heavy Rain, les trois protagonistes principaux de l’histoire peuvent mourir de façon tragique et cela apporte un état de stress constant pour les joueurs de cette aventure haletante.
Malgré quelques moments un peu trop clichés, on ne peut que saluer tout le travail que les scénaristes ont mis en place.

Test Detroit Become Human

L’art de la Motion Capture

Encore une fois, le studio français Quantic Dream s’est surpassé avec une réalisation plus vraie que nature. Les différents protagonistes sont criants de vérité et la ville de Detroit est en totale osmose avec la thématique du jeu. Les différents effets de lumière et de reflet renforcent encore plus l’immersion avec un rendu très cinématographique.
Les expressions faciales permettent de vivre et de ressentir l’émotion aussi infime soit-elle de tous les différents acteurs de votre propre aventure. Même si Detroit Become Human ne cesse de nous flatter la rétine, le dernier né des studios Quantic Dream souffre lors de certaines phases de gameplay d’animations qui semblent un peu trop figées.

Test Detroit Become Human

Une arborescence narrative impressionnante

Comme tout bon jeu Quantic Dream qui se respecte, c’est vous seul qui allez forger votre propre aventure par le biais de vos décisions qui vont déterminer à court ou long terme la suite du scénario et donc des évènements.
D’ailleurs afin de bien mettre en avant toutes les possibilités narratives, Quantic Dream a eu l’excellente idée de permettre aux joueurs de visualiser à chaque fin de chapitre l’arborescence totale de celui-ci. Je vous rassure de suite, cet arbre à embranchement multiple ne spoil en rien le contenu, il est juste là pour que le joueur soit conscient de tout le travail d’orfèvre qui a été mis en place dans l’écriture de Detroit.
Et je peux vous garantir que parfois, vous allez halluciner devant la complexité de certaines arborescences. On comprend mieux pourquoi Detroit Become Human est doté d’une excellente rejouabilité. D’ailleurs, vous pourrez vous même constater que votre histoire sera sûrement très différente de celle vécue par vos proches et amis.
Et c’est bien cela la force de ce titre qui vous fera vivre des dilemmes moraux et des choix cruciaux qui vont sceller le destin de Kara, Connor et Markus. Et même si l’un d’eux doit payer le prix fort, l’histoire continuera…

Test Detroit Become Human

Un gameplay sous haute tension

Quantic Dream a pensé aux novices avec un mode de difficulté moins punitif et beaucoup plus facile lors des différentes scènes de QTE. En effet, comme à son habitude, le studio place le joueur dans un stress permanent lors des différentes scènes d’actions.
Si vous êtes un adepte des jeux de Quantic Dream, je vous conseille fortement de rester dans le mode standard afin de vraiment apprécier comme il se doit l’intensité des différents évènements de votre périple. Il faudra tout de même être vraiment accroché, car la moindre erreur pourra vous coûter la vie d’un des héros et de ce fait vous faire vivre une histoire tragique.
Pour ma part, je suis ultra satisfaite de mon premier run qui m’a fait vivre une histoire avec un très bon dénouement pour les trois personnages du jeu.

Test Detroit Become Human

LES PLUS

– Une histoire aux embranchements multiples
– Les 3 personnages du jeu
– Une thématique digne de Black Mirror
– Graphiquement au top
– Bande-son magistrale
– Excellente rejouabilité
– Excellente VF et VO
– Des choix moraux ayant un énorme impact sur l’histoire

LES MOINS

– Certaines animations trop figées
– Quelques clichés dans le scénario

divider-test

Detroit Become Human est une oeuvre marquante qui met en avant tout le savoir-faire que Quantic Dream a su acquérir au fur et à mesure de ses différents jeux. Doté d’une réalisation à couper le souffle, ce jeu va vous propulser au coeur d’une histoire intense où vos choix auront de lourdes conséquences sur votre histoire. Si vous êtes amateurs des titres de Quantic Dream, vous pouvez foncer tête baissée afin de vivre la meilleure expérience narrative à ce jour.

17
————
20

Leave a Comment

Catégories
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...