Test The Last Of Us Part II

Fiche technique
Editeur / Developpeur : Sony / Naughty Dog
Sortie France : 19 Juin 2020
Genre(s) : Action / Infiltration / Aventure
Classification : +18 ans

Test The Last Of Us Part II

Près de 7 ans après la sortie du premier opus, The Last Of Us Part II a la lourde tâche de surpasser l’un des jeux les plus marquants de la génération précédente. Malgré un développement plus que compliqué, Naughty Dog a pris le temps qu’il fallait pour nous livrer une suite qui ne vous laissera clairement pas de marbre…

La vengeance aux deux visages

Suite directe du premier opus, The Last of Us Part II nous propulse 4 ans après les évènements du premier volet. Ellie et Joël ont trouvé refuge à Jackson et ils vivent des jours heureux en communauté en compagnie d’autres survivants. Si tout semble aller pour le mieux, un évènement violent et marquant va obliger Ellie à se lancer dans une quête de vengeance afin de pouvoir tourner la page.

Ne vous inquiétez pas, je ne compte à aucun moment vous spoiler la surprise du scénario qui est clairement un des points les plus marquants de cette suite. Les choix et les partis pris scénaristiques sont osés et risquent fortement de diviser les joueurs. Mais Naughty Dog a décidé de nous raconter une histoire qui est clairement l’une des expériences les plus intenses et marquantes de toute l’histoire de l’industrie vidéoludique.
Cette suite totalement viscérale est un ascenseur émotionnel qui ne cesse de nous surprendre, et cela jusqu’à la dernière minute. Tous les sentiments y passent et Naughty Dog arrive à nous faire avoir de l’empathie pour des personnages que nous avons haïs quelques heures auparavant.

D’un point de vue narratif, la prise de risque est énorme et je dois dire que les messages qui en découlent font énormément réfléchir. Il faudra vraiment du temps pour se remettre de cette expérience qui mettra vos nerfs à rude épreuve pendant plus de 25h de jeu.

Un périple visuel à couper le souffle

Comme pour le premier opus avec la PS3, The Last of Us Part II signe l’un des plus Requiem de nos chères PS4 et PS4 Pro. Après un Uncharted 4 qui avait mis la barre très haute, Naughty Dog
est arrivé à encore une fois se surpasser afin de nous livrer un spectacle visuel qui risque fort de faire mal à la concurrence. Véritable travail d’orfèvre, la modélisation et l’expression des visages sont criantes de vérité ce qui a pour impact de nous immerger encore plus dans la noirceur de ce monde post apocalyptique.

Aussi nerveuses que fluides, les animations nous font ressentir l’impact des différents dégâts que vous subirez au cours de votre aventure. On sent que Naughty Dog a vraiment passé énormément de temps avec la motion capture afin de livrer aux joueurs une expérience totalement aboutie.

Le travail sur la motion capture permet de retranscrire à la perfection toutes les émotions des personnages principaux, mais aussi des pauvres PNJ qui auront le malheur de croiser la route d’Ellie. Le monde de The Last of Us est violent et cette suite nous montre bien que l’homme est un loup pour l’homme. Aussi violente et sanglante que soit cette suite, il faut vraiment comprendre que cette violence n’est pas gratuite et qu’elle permet de donner encore plus de sens, d’intensité et de crédibilité à votre périple.

Les panoramas et le Level design ne sont pas en reste avec une variété d’environnement beaucoup plus ouvert que dans le premier opus. Montagne, forêt luxuriante, ruine de Seattle, immeubles, sous-terrains, autant d’environnements qui ne cesseront de vous flatter la rétine. Ce monde hostile est aussi magnifié par des jeux de lumière et de particules qui renforcent encore plus l’immersion de cette suite.

À l’instar du premier opus, les compositions de Gustavo Santaolalla se prêtent totalement à l’ambiance de ce second opus même si elles sont beaucoup plus discrètes par rapport à son prédécesseur.

Si techniquement, The Last of Us part II est bluffant, il fait aussi énormément souffrir les PS4 Pro qui ont tendance très souvent à passer en mode Airbus A380. Vu la qualité graphique du titre, je suis vraiment curieux de voir ce que pourra donner cette suite sur PS5…

Un Gameplay aussi brutal que jouissif

Sans surprise, The Last of Us Part II reprend les mécaniques de gameplay introduites dans le premier opus, mais n’oublie pas aussi d’apporter quelques nouveautés bienvenues. Il faut dire que le premier opus avait un gameplay assez classique et c’est surtout sa construction narrative et son ambiance qui ont fait de lui un jeu culte.

L’un des ajouts majeurs qui apportent un énorme vent de fraîcheur à la licence est un système d’esquive qui se déclenche en pressant au bon moment avec la touche L1. Cet ajout offre des affrontements encore plus réalistes et brutaux notamment si vous enchaînez avec une attaque de mêlée meurtrière. Contrairement à Joel dans le premier opus, Ellie est beaucoup plus agile ce qui a l’avantage d’apporter beaucoup plus de verticalité au titre. L’utilisation de corde est bien pensée, mais je trouve que cette mécanique n’est pas assez utilisée vu le potentiel que cela pourrait apporter au niveau du gameplay.

Comme le premier opus, le jeu alterne entre phase d’exploration, de recherche et phase action face à des êtres humains ou bien des infectés. Cette suite est l’occasion d’introduire 2 nouveaux groupuscules qui sont les Wolfs et les Scars. En effet la ville de Seattle est en proie à des affrontements fréquents entre ces deux groupes et vous allez devoir tant bien que mal parvenir à vous frayer un chemin dans ce monde hostile.

Et je peux vous dire qu’ils vont vous donner du fil à retordre tout au long de votre périple. Entre les Wolf qui seront souvent accompagnés de chiens capables de vous pister et les Scars qui sont des maîtres dans l’art et la maîtrise des armes blanches et de jet, il vous faudra ruser et utiliser à bon escient l’environnement afin de les contourner ou bien de les abattre un par un. Le level design est aux petits oignons afin de permettre aux joueurs de choisir l’approche la plus idéale en fonction de ses ressources, mais aussi de ses envies. Vous pouvez très bien faire quasiment tout le jeu sans faire couler le sang, mais il serait tellement dommage de passer à côté d’un des éléments du gameplay les plus impactant.

Au niveau des infectés, cette suite est aussi l’occasion de rajouter deux autres Stades majeurs de l’infection. On commence avec les Rôdeurs qui est le stade entre un Coureur et un Claqueur. Aussi redoutables que sournois, ces infectés feront tout pour vous surprendre en se cachant et en se déplaçant très rapidement. Etant donné qu’il vous sera impossible de les repérer via votre Ouïe, il vous faudra prendre le temps de bien analyser la topographie des lieux pour ne pas vous faire surprendre.

Vu l’efficacité de ces nouveaux infectés, je peux vous garantir que vous risquez de faire quelques JumpScares en leurs compagnies.

On passe ensuite aux redoutables Puants qui est le stade d’infection qui suit celui des colosses. Les Puants aspergent de gaz acide toutes personnes qui a le malheur de trop s’approcher d’eux et ils explosent violemment lorsqu’ils seront éliminés. Normalement, si vous êtes assez bien équipés, vous ne devriez pas trop avoir de soucis contre ces derniers.

Craft me, I'm Famous

Pour survivre dans ce monde hostile, vous allez devoir utiliser intelligemment vos différentes ressources pour fabriquer des objets indispensables pour votre survie. Bombe lacrymogène, cocktail Molotov, trousse de soin, piège, flèches et différents types de munitions. Vous n’aurez que l’embarras du choix et il faudra justement choisir l’objet qui vous semblera le plus adapté à la situation.

Les munitions se font rares dans le monde de Last of us Part II et cette suite récompensera vraiment les joueurs qui prendront le temps de bien explorer tous les lieux que l’on croise. En effet, le jeu est un semi-monde ouvert et comme son nom l’indique, vous allez fréquemment vous retrouver face à de très vaste zone de jeu. Je vous conseille donc de bien fouiller, car la plupart des bâtiments peuvent être visités et il serait tellement dommage de passer à côté de certaines armes bien badass dans le jeu.

Au fur et à mesure de votre progression, votre équipement va évoluer et vous aurez souvent l’occasion de croiser des établis vous permettant d’améliorer vos armes. Le système d’amélioration est bien pensé et surtout diablement bien mis en scène, ça peut paraître un détail, mais ça renforce encore plus l’immersion dans le monde de The Last of Us.

En plus des armes, vous aurez aussi la possibilité d’utiliser les pilules récoltées pour améliorer votre personnage qui disposera de plusieurs arbres de compétences. Attention tout de même, les arbres de compétence se débloquent en trouvant certaines brochures spécifiques lors de votre aventure. N’hésitez pas à bien vérifier que vous avez bien fouiller afin de ne pas zapper un de ces livres, ça serait vraiment la loose d’avoir un de ces arbres de compétences en moins lors de votre premier run.

Naughty Dog n’a pas oublié de mettre en place des systèmes de raccourcis via la croix directionnelle afin d’optimiser un maximum la fabrication de ces fameuses ressources.

Un monde post-apocalyptique accessible

Naughty Dog a mis les petits plats dans les écrans afin de permettre aux joueurs en situation de handicap de pouvoir personnaliser l’expérience afin de la rendre la plus accessible possible en fonction des différents types de handicaps. Le jeu regorge d’options esthétiques bien complètes qui font vraiment plaisir à voir.

Franchement, j’espère vraiment que les jeux à venir sur Next Gen suivront tous cet exemple afin que les joueurs handicapés puissent aussi profiter comme il se doit des futurs jeux à venir…

LES PLUS

– Une claque rétinienne
– Direction artistique de folie
– Level design bien pensé
– gameplay aussi nerveux que jouissif
– Choix narratif osé mais diablement efficace
– Une bonne durée de vie
– Un casting qui ne vous laissera pas de marbre
– Une BO sobre mais efficace

LES MOINS

Le jeu fait souffrir la PS4 PRO
Peu de nouveaux infectés

Review
  • 19Total Score

    Véritable requiem de la PS4, The Last of Us Part II est clairement l'une des expériences les plus prenantes et marquantes de l'industrie vidéoludique. Naughty Dog a pris le parti de prendre des risques qui risquent fortement d'éprouver psychologiquement les joueurs. Que l'on adhère ou pas à ces choix narratifs, l'expérience globale de cette suite est un ascenseur émotionnel qui mettra vos nerfs à rude épreuve. Vu le travail effectué sur cette suite, espérons que cette Part II aura droit à une conclusion épique sur PS5. Dans tous les cas, on ne peut que s'incliner devant ce petit bijou qui est très bien parti pour être le GOTY 2020.

    Leave a Comment

    Catégories
    Login
    Loading...
    Sign Up

    New membership are not allowed.

    Loading...