Test Marvel’s Spider-Man: Miles Morales

Fiche technique
Editeur / Developpeur : Insomniac Games
Sortie France : 19 nov. 2020
Genre(s) : Super-Héros

Test Marvel’s Spider-Man: Miles Morales

Près de deux ans après la sortie de Marvel’s Spider-Man, les équipes de chez Insomniac ont décidé de nous faire goûter aux joies de la Next Gen avec la sortie du Stand Alone: Marvel’s Spider-Man: Miles Morales. Sans surprise comme son nom l’indique ce nouveau jeu nous propulse dans la peau du jeune Miles Morales qui va avoir fort à faire pour nous prouver qu’il est bel et bien l’homme de la situation.

L'avènement d'un nouveau Spiderman

Marvel’s Spider-Man: Miles Morales nous replonge dans les rues agitées de New York près d’un an après les évènements survenus dans Marvel’s Spider-Man. Dans cet épisode le jeune Miles Morales va avoir fort à faire pour protéger son cher et tendre quartier, en effet une nouvelle menace plane sur la ville de New York. Pour couronner le tout, notre Peter Parker national est parti en Europe en compagnie de Mary Jane. Sans son mentor, le jeune Miles va devoir assumer ses nouvelles responsabilités afin de sauver la ville et ses proches.

Même si l’on aurait apprécié une véritable suite, je dois dire que ce Stand Alone est tout de même assez rafraîchissant notamment, car il permet d’introduire de la plus belle des manières Miles Morales. Ce nouveau Spiderman va se trouver bien malgré lui propulsé en plein milieu d’un conflit entre une société énergétique aux motivations plus que douteuses et un groupuscule portant le nom de l’Underground.

Globalement, le scénario est assez classique et sans trop de surprises étant donné que les éléments scénaristiques les plus impactants sont révélés beaucoup trop tôt dans l’aventure. Malgré tout, le côté attachant de ce nouveau Spidey fait bien mouche et on prend plaisir à découvrir les personnes qui gravitent autour de lui. Même si Peter Parker partira très vite en Europe au début de l’aventure, il ne manquera pas de vous appeler de temps en temps et il vous aura même préparé quelques petites surprises à découvrir dans les rues de New York.

Niveau durée de vie, l’expérience est aussi kiffante que brève étant donné qu’il vous faudra moins de 10h pour terminer la trame principale. Bien sûr, les activités secondaires viendront un peu gonfler la durée de vie pour ceux et celles qui sont en quête de trophées et de collectibles.

Une araignée qui claque en 4K

Sur PS5, ce Marvel’s Spider-Man Miles dispose de deux modes spécifiques à savoir:

– Un mode fidélité en 4K 30 FPS disposant du Ray Tracing
– Un mode Performance en 4K 60 FPS

Bien sur, le choix de l’un de ses deux modes et totalement subjectif, de mon côté, j’ai largement préféré le mode Fidélité pour avoir une expérience plus cinématographique. Et je dois dire que les équipes de chez Insomniac se sont fait plaisir avec le Ray Tracing afin de sublimer comme il se doit les différents quartiers de la ville de New York.

Techniquement, le jeu fait déjà très mal visuellement, les effets de particules et jeux de lumière sont à couper le souffle et c’est aussi super malin de faire se dérouler l’histoire en plein hiver. En effet, ça permet aux joueurs de découvrir les quartiers de New York sous une autre facette esthétique. Le SSD de la mort de la PS5 nous permet enfin d’avoir une expérience avec quasi aucun temps de chargement et franchement ça fait bien plaisir de toujours rester bien focus dans l’aventure.

Au final, même si Miles Morales n’est pas le jeu le plus impressionnant du line-up de PlayStation, on ne va pas se mentir en disant que c’est tout de même un titre qui fait clairement bien Next Gen. Encore une fois Insomniac Games a fait de l’excellent boulot et il semble déjà bien maîtriser la structure de la PS5.

Avec ce nouveau volet, Insomniac fait aussi très fort avec une mise en scène très cinématographique, ce volet se démarque de son prédécesseur avec certaines scènes qui ne vous laisseront clairement pas de marbres. Lentement mais sûrement, Spiderman se rapproche de plus en plus de l’expérience que l’on peut vivre dans des titres comme Uncharted ou God of War.

Franchement, certaines séquences du jeu sont aussi impressionnantes qu’efficaces.

Un gameplay toujours aussi efficace

Côté gameplay, ce Marvel’s SpiderMan: Miles Morales reprend bien sur toutes les mécaniques de gameplay qui avait était introduite avec Marvel’s SpiderMan. Deux ans après, la formule est toujours aussi efficace, c’est un peu normal étant donné que ce concept de gameplay reprend dans les grandes lignes ce que l’on avait dans l’excellente trilogie Arkham.

Manette en main, les sensations sont toujours aussi immersives et j’ai vraiment aimé les subtilités d’animations entre le personnage de Miles Morales et Peter Parker. En effet, le côté jeune et cool de Miles se ressent au niveau de ses acrobaties et de ses animations. Si le gameplay reste donc le même, Miles Morales se démarque tout de même de son aîné grâce à ses pouvoirs bioélectriques. En effet, notre jeune Spiderman est capable de réunir de l’énergie et de l’utiliser dans des attaques bien destructrices.

Même si cela ne révolutionne en rien le gameplay, les pouvoirs bioélectriques ajoutent tout de même plus d’intensité et de nervosité lors de vos différents affrontements. S’ajoute à cela aussi le fait de pouvoir devenir momentanément invisible, chose qui sera fort utile lors des différentes phases d’infiltrations.

Après avoir clairement voyagé avec la DualSense sur Astro’s Playroom, j’ai vraiment été très déçu de découvrir que les équipes d’Insomniac se sont contentées du minimum syndical avec l’utilisation de la DualSense dans Miles Morales. C’est vraiment dommage, car la nouvelle manette de Sony se prêtait tellement au concept de l’homme-araignée.

Mods et tenues à gogo

Au fur et à mesure de votre progression, vous allez passer de niveau et de ce fait gagner des points de compétence que vous pourrez utiliser dans un arbre de compétence divisé en trois sections. Combat, bioélectricité, camouflage, il y a clairement de quoi se faire plaisir avec acquisition de capacité active et passive.

Comme pour le premier volet, les équipes d’insomniac se sont fait plaisir en reprenant le concept de tenues et de mods introduits dans Marvel’s SpiderMan. Il y a tout de même une bonne vingtaine de tenues et certaines tenues sont vraiment excellentes comme celle reprenant l’esthétique de l’excellent Spider-Man : New Generation.
Les mods sont bels et bien sûr aussi de la partie avec la possibilité d’équiper deux mods sur vos tenues afin de personnaliser encore plus l’expérience globale du jeu…

Les activités Secondaires

Le crime ne dort jamais dans la ville de New York et Miles aura de quoi se défouler même en dehors de la trame principale. Ces activités annexes ont pur objectif de prolonger le plaisir, mais elles reprennent tout de même les mêmes mécaniques que l’on avait dans le premier volet…

Après les amateurs de collectionnite ne manqueront pas de relancer le jeu en New Game + afin de débloquer toutes les tenues et les mods du jeu.

LES PLUS

– Les pouvoirs Bioelectrique
– Graphiquement impressionnant
– la VF
– Mise en scène cinématographique
– Quasi aucun Loader
– Le système de costume et Mods

LES MOINS

Trop court pour le prix
Peu de boss
DualSense quasi inexistante
Un sentiment de déjà vu

Review
  • 16Total Score

    Malgré une petite odeur de réchauffé, ce Spider-Man: Miles Morales nous offre une aventure dotée d'une mise en scène qui ne vous laissera clairement pas de marbre. Avec ce titre, Sony parvient à nous faire goûter aux joies de la next gen avec ce stand alone bref mais diablement efficace.

    Leave a Comment

    Catégories
    DERNIERS TESTS
    Login
    Loading...
    Sign Up

    New membership are not allowed.

    Loading...