Test : La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre

Fiche technique
Editeur(s) / Développeur(s) :  Warner Bros Games | Monolith Productions
Sortie France : 10 Octobre 2017
Genre(s) : Aventure / Action
Mode : Jouable en solo
Classification : +18 ans

Test La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre

Près de trois ans après avoir fait honneur à la Terre du milieu avec l’Ombre du Mordor, Talion et Celebrimbor sont enfin de retour dans la suite directe du premier Opus. Intitulé L’Ombre de la Guerre, ce second volet compte bien surpasser son aîné en apportant son lot de nouveautés, mais aussi en gommant certains défauts de son prédécesseur. Il est maintenant grand temps de voir si Monolithe Productions a su insuffler encore plus de richesse à cette licence au potentiel énorme.

Un nouvel anneau de pouvoir

Suite directe du premier opus, L’ombre de la Guerre se démarque grandement de son aîné en nous livrant une aventure dotée d’un vrai scénario qui vous tiendra en haleine pendant plus de 20h.
Talion et Celebrimbor ont forgé un nouvel anneau de pouvoir afin de faire face à Sauron et à sa terrible armée.
Malheureusement pour eux, ce nouvel anneau va attirer et même réveiller de nouvelles menaces au Mordor.
Beaucoup plus scénarisé via pas mal de cinématique in-game, votre périple vous permettra de rencontrer des personnages bien connus des fans à l’instar de Gollum, mais aussi d’Arachne. D’ailleurs, celle-ci est un des points fort de cette suite avec un personnage vraiment bien développé et tout à fait cohérent avec l’oeuvre de Tolkien.
Bien sûr, afin que le scénario soit un minimum fidèle à la trame générale de l’Histoire de la Terre du milieu, il a fallu prendre quelques libertés à l’instar de ce nouvel anneau, mais franchement le tout s’imbrique vraiment bien à l’univers de Tolkien.

l'Ombre de la Guerre test

Test l'Ombre de la Guerre

Finitions artistiques

Sans être la grosse claque visuelle, le moteur du jeu remplit bien son taf. Le Mordor est vaste et la profondeur de champ est vraiment bien maîtrisée. Le rendu visuel semble plus fin surtout au niveau des visages et de certaines textures.
Le bestiaire n’est pas en reste non plus, les orques et les uruks sont modélisés à la perfection, idem pour les Caragors et autres créatures qui peuplent les terres dévastées du Mordor.
Malgré cela et au vu de la concurrence des open world de ces dernières années, on aurait pu s’attendre tout de même à un résultat plus abouti.
Les différents décors sont tout de même un peu plus varié et le jeu semble vraiment bien optimisé car je n’ai noté aucun ralentissement pendant tout mon périple dans le Mordor.

L'ombre de la Guerre

Le système Nemesis encore plus puissant

Déjà fort impressionnant dans le premier opus, le système Nemesis profite de cette suite pour devenir encore plus complet et passionnant.
Pour rappel, ce système totalement autonome permettait de suivre l’évolution des capitaines, chefs de guerre et chefs de guerre suprême au sein du Mordor. encore une fois Talion et Celebrimbor vont pouvoir connaître les faiblesses des membres de l’armée de Sauron mais aussi de pouvoir recruter un capitaine afin qu’il rejoigne vos rangs ou même devenir votre garde du corps.
Dans ce monde rempli de dangers, chaque capitaine est doté de ces propres caractéristiques et évoluera en fonction de vos actions et de ses rencontres au cours de votre périple. Dans ce contexte de monde autonome et vivant, vous ne serez jamais à l’abri de trahisons internes qui pourront arriver à tout moment. En effet, certains Orcs sont capables de se sortir de votre emprise et donc de vous tendre de terribles embuscades.
De ce fait, en plus de son scénario bien ficelé, L’Ombre de la Guerre vous fera vivre une aventure unique et remplie de surprises en tout genre.
Vous pourrez même donner des ordres à vos recrues comme par exemple aller combattre dans la fosse afin de prouver sa valeur et d’avoir la possibilité d’espionner un chef de guerre.
Vous l’aurez compris, ce système Nemesis crée des histoires personnelles et uniques avec chaque ennemi et partisan peuplant le Mordor.

Test l'Ombre de la Guerre

J’aime trancher de l’orc au petit matin

Manette à main, le plaisir de jeu se veut instantané et toujours aussi accessible. Escalade, furtivité, assassinat, enquête, sans oublier bien sur le fameux saut de l’ange du haut d’une tour, vous l’aurez compris Talion continue de se la jouer façon Assassin’s Creed.
Le système de combat n’a rien perdu de sa superbe avec ses esquives, ses contres et ses exécutions bien violentes. L’arbre de compétence est quant à lui beaucoup plus riche, s’ajoute à cela une gestion de votre équipement permettant aussi de booster vos armes et armures en y équipant de puissantes gemmes.
De plus, tout comme le premier opus, vous aurez même la possibilité de chevaucher les différentes créatures qui peuplent le Mordor avec notamment la possibilité de faire des carnages à dos de Drake bien violents. Un pur régal pour les yeux que de voir des armées d’orcs se faire brûler vif pendant que vous profitez du paysage…
Il y a quand même quelques ombres au tableau comme l’impossibilité de lock une cible et une caméra ultra capricieuse lorsque vous serez en mode Speed-Run.

l'Ombre de la Guerre test

Fortress Of Orcs

Grosse nouveauté et pas des moindres la présence de forteresse dans les 5 grandes zones que contient La Terre du Milieu: L’ombre du Mordor. Chacune de ces forteresses sera bien sûr bien gardée par un chef suprême, mais aussi par tous les chefs de guerre de celui-ci.
Si assiéger une forteresse seul reste possible, ce serait vraiment une action suicidaire que de foncer tête baissée dans ces zones remplies d’ennemis et de dangers. En effet, comme nous l’avons vu précédemment, la force du jeu se trouve dans son système Nemesis qui offre d’innombrables possibilités.
De ce fait, mieux vaut être patient avant d’infiltrer les lignes ennemies en recrutant plusieurs capitaines afin qu’ils puissent grandement vous aider en trahissant leur chef suprême, mais aussi en vous octroyant de forts avantages lors de vos assauts.
En effet, en fonction de votre niveau, vous aurez la possibilité de prendre plusieurs capitaines et de choisir des bonus ravageurs qui ne laisseront que peu de chance à vos pauvres adversaires.
La prise d’une forteresse se déroule sous forme de capture de différentes zones et se terminera par le combat contre le chef suprême. Passé cela, il vous faudra bien choisir qui parmi vos troupes deviendra le nouveau Chef suprême. Attention tout de même à ne pas perdre vos différentes forteresses, d’ailleurs vous aurez souvent à défendre celles-ci lors de votre aventure.

l'Ombre de la Guerre test

Collectibles à gogo

Comme tout bon Open world qui se respecte, l’ombre du Mordor sera aussi l’occasion de faire moult quêtes et missions annexes ou bien partir à la chasse d’objets et d’artefacts afin d’en apprendre plus sur la Terre du Milieu mais aussi sur le passé Arachne et Sauron.
Si les amateurs de trophées seront ravis, on est tout de même très loin de ce que pouvait nous proposer l’excellent The Witcher 3.

LES PLUS

– Système Nemesis
– Le scénario
– Durée de vie
– Prise de forteresse
– Le bestiaire

LES MOINS

– Pas de lock ennemi
– Moteur graphique un poil dépassé
– Caméra capricieuse

divider-test

Plus grand, plus complet et doté d’un scénario assez bien ficelé, l’Ombre de la Guerre surpasse sans surprise son prédécesseur notamment grâce à son système nemesis vraiment bien abouti. Ses quelques ajouts comme la gestion et la prise de forteresse ajoutent un bol d’air vrai à cette licence qui reste tout de même sur ses acquis avec des quêtes et missions annexes pas à la hauteur face à la concurrence. Malgré cela, l’Ombre du Mordor reste un excellent jeu qui vous promet de très longues heures sur les terres du Mordor.

16
————
20

Comments
  1. Avatar
    Darylgamer

    Hello Jaina, encore un super test de ta part, pour ma part j’adore vraiment cette suite, j’espère qu’il y aura un troisième volet 😉

Leave a Comment

Catégories
DERNIERS TESTS
Test de Metro Exodus
  • 23 février 2019
Test de Kingdom Hearts 3
  • 11 février 2019
Test Resident Evil 2
  • 3 février 2019
Test Fitness Boxing
  • 2 janvier 2019
Login
Loading...
Sign Up

New membership are not allowed.

Loading...