Test Trine 4, The Nightmare Prince

Fiche technique
Editeur : Modus Games / Frozenbyte
Sortie France : 08 octobre 2019
Genre(s) : Aventure Réflexion

Test de Trine 4

Après un Troisième volet vraiment pas terrible, Frozenbyte a décidé de redorer le blason de sa saga avec un quatrième volet qui signe le retour de la 2,5D. Un retour aux sources bienvenu pour une saga qui a bien marqué les esprits avec les deux premiers épisodes. Il est maintenant grand temps de partir à l’aventure en compagnie de nos trois héros afin de voir si la magie opère toujours autant…

Les sombres cauchemars du Prince Selius

Comme le dit si bien le vieil adage, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures et ça Frozenbyte l’a bien compris.
Dans Trine 4 : The Nightmare Prince, l’Académie Astrale fait appel à nos trois héros pour retrouver le Prince Selius, dont les sombres cauchemars ont pris vie et menacent le monde réel. Après une courte introduction permettant d’introduire nos trois héros, vous allez devoir une nouvelle fois faire équipe afin de retrouver le Prince Selius.

Sans surprise, Amadeus, Pontius et Zoya vont avoir fort à faire pour tenter de sauver le Prince qui constitue un réel danger pour tout le royaume. En effet, une étrange malédiction va donner vie à ses propres cauchemars, mais aussi aux cauchemars des personnages qui auront le malheur de croiser son chemin.

Cette épopée cauchemardesque permet de visiter des environnements divers et variés dont certains sont de toutes beautés. Il suffit de s’arrêter quelques secondes afin d’apprécier tout le travail effectué sur le level design qui fourmille de détails et de vie. Et franchement, on ne va pas se mentir, ça fait tellement plaisir de retrouver l’univers de Trine en 2,5D.

Concernant la durée de vie, si vous prenez votre temps, il vous fera environ 15h pour venir à bout de votre aventure. Après le jeu dispose d’une assez bonne rejouabilité ce qui permet de bien gonfler la durée de vie initiale.

Retour aux sources en 2,5D

Dès les premières secondes du jeu, vous risquez d’être émerveillés avec le rendu du moteur graphique maison qui a bien été optimisé. Il faut dire que les différents environnements en 2,5D sont pour la plupart d’une beauté à couper le souffle. Les jeux de couleurs et de lumière permettent de nous immerger dans les entrailles du Royaume de Trine que l’on avait tant apprécié dans les deux premiers opus. Par contre, lors des scènes cinématiques, on se rend vite compte que les visages de nos héros n’ont pas eu la chance de subir le même traitement. Mais bon c’est vraiment un détail vu le peu de fois où l’on verra nos personnages de près.

Le studio finlandais a vraiment pris le temps de revenir en arrière afin de nous livrer un retour aux sources cohérent et diablement efficace. D’ailleurs Trine 4 : The Nightmare Prince nous livre une expérience aussi fluide que magnifique et cela quelque soit le support sur lequel vous le ferez.

L'union fait la force

Sans surprise, ce quatrième opus reprend les mêmes mécaniques qui ont fait le succès des deux premiers opus. Nos trois héros vont devoir se frayer un chemin en utilisant leurs capacités spécifiques pour résoudre les énigmes qui leur feront face. Si les premiers niveaux sont un peu trop faciles à mon goût, l’aventure va au fur et à mesure un peu plus se corser. Malgré cela, j’aurai aimé avoir un peu plus de challenge notamment pour les boss qui ne vous poseront que très rarement de problème.

Le studio finlandais a aussi profité de l’occasion pour ajouter quelques mécaniques bien sympathiques comme l’arrivée d’un arbre de compétence pour chacun de nos trois héros. Arbre de compétence qui est bien sûr synonyme d’un système d’évolution de nos héros et de ce fait de débloquer au fur et à mesure de votre aventure de nouvelles mécaniques de gameplay.

Par exemple, la belle Zoya pourra utiliser des flèches élémentaires afin de geler certains mécaniques, Amadeus quant à lui pourra invoquer plusieurs objets et Pontius sera en mesure de détruire des murs résistants. Même si ce petit plus permet d’apporter un petit vent de fraîcheur à ce quatrième opus, on a tout de même l’impression d’évoluer au sein d’une sorte de Trine 2.5. Il y a en effet très peu de prise de risques de la part du studio qui se repose un peu trop sur ces acquis…

Seul ou bien en Coop local ou multijoueur

Si l’aventure de Trine 4 se savoure aussi bien en local qu’en multijoueur, le jeu prend sans surprise une toute autre saveur en multijoueur local ou en ligne. En effet, le studio finlandais a eu l’excellente idée d’adapter la difficulté et de ce fait les énigmes en fonction du nombre de joueurs. Cette adaptation permet de gonfler grandement la durée de vie du titre. Personnellement, la meilleure expérience reste à mes yeux de jouer en compagnie d’un ou deux amis afin de profiter pleinement de votre aventure. J’ai rapidement testé le multijoueur à 4, c’est sympa, mais moi je n’ai pas trop adhéré, car ça peut vite devenir le bordel à l’écran.

LES PLUS

Direction artistique
Retour de la 2,5D
Les arbres de compétences
La coopération
Une BO envoûtante

LES MOINS

Les visages des héros
Difficulté mal dosée
Trine 2.5

Review
  • 15Total Score

    Après un Trine 3 très décevant, Trine 4 signe un retour aux sources afin d'être le digne successeur des deux premiers opus. Même si l'on pourrait regretter au studio finlandais de ne prendre aucune prise de risques et le manque de grosses nouveautés, Trine 4 reste une aventure aussi magnifique que palpitante. Si vous êtes un fan des deux premiers opus, vous pouvez foncer tête baissée dans cette nouvelle aventure en compagnie de nos trois héros préférés.

    Leave a Comment

    Catégories
    DERNIERS TESTS
    Login
    Loading...
    Sign Up

    New membership are not allowed.

    Loading...